Un kiosque à Namur sur la place Maurice Servais

Un kiosque place Maurice Servais sous la Citadelle bienveillante...
Un kiosque place Maurice Servais sous la Citadelle bienveillante... - © sbo@rtbf.be

C’est un rêve qui remonte à 2009. Aujourd’hui, l’asbl "Un kiosque pour Namur" peut enfin y croire. La Ville soutient ce projet par la voix du bourgmestre Maxime Prévot ; la première réunion d’information s’est d'ailleurs tenue ce mercredi soir. Elle a rassemblé une trentaine de citoyens, moins qu’espéré sans doute, mais tous motivés et sans remarques négatives à formuler.

"Des représentants de groupes folkloriques, du tourisme, des jazzmen, des acteurs du centre culturel et des riverains qui voient en ce projet une vraie démarche citoyenne", explique Christine Decock, la présidente de l’asbl "Un kiosque pour Namur".

Ce kiosque sera, selon ses initiateurs, une place citoyenne, un espace d’expression pour celles et ceux qui n’ont pas toujours les moyens de s’offrir le théâtre ou les scènes namuroises.

"La maison du Conte, par exemple, pourrait l’utiliser pour certaines de ses créations mais le crieur public serait lui aussi parmi les utilisateurs rêvés, ajoute la présidente. Le kiosque? Nous le voyons dans une architecture contemporaine, construit avec un maximum de ressources naturelles, comme la pierre ou le bois, de chez nous de préférence. L’idéal serait que ce soit par des entreprises locales issues de l’économie sociale."

Au 19ème siècle, les kiosques avaient une vocation: celle de fédérer et d’être une caisse de résonance pour les citoyens. Ils offraient par exemple aux fanfares un bel écrin pour un partage de notes, les enfants y trouvaient un espace de jeux sous les yeux de leurs mamans installées sur les chaises regroupées autour de la structure souvent ronde et bien ouverte.

Namur comptait plusieurs kiosques comme ceux de la place d’Armes, du Square Léopold, de la Plante ou encore du Parc Marie Louise. Celui de la place Maurice Servais remplacera avantageusement les voitures qui s’y garent en permanence. Le kiosque sera donc un réel "plus" pour le quartier une fois les travaux du parking du Grognon terminés. C’est en effet la condition sine qua non pour lancer ce projet. Patience donc avant de pouvoir pousser la chansonnette sur ce nouvel espace citoyen.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK