Un jeune Afghan décède après une bagarre au centre Fedasil de Pondrôme

Un jeune Aghan est décédé mardi soir à la suite d'une bagarre impliquant plusieurs personnes (de nationalités différentes) au centre Fedasil de Pondrôme (Beauraing, province de Namur), nous a confirmé Charlotte Fosseur, la porte-parole du parquet de Namur.

"Trois personnes ont été privées de liberté. La victime, qu'on suppose mineure, est décédée à l'hôpital des suites des coups reçus, mais on ne sait pas encore ce qui lui a été fatal. Il est possible qu'une arme ait été utilisée mais c'est à confirmer", précise encore le parquet de Namur.

Une autopsie doit avoir lieu mercredi dans la journée. Les causes de la bagarre sont quant à elle toujours inconnues. "Ces faits se sont déroulés de manière isolée, pas dans un contexte de tension générale ou d'émeute. C'est un centre très bien géré où il n'y a pas eu d'incident majeur depuis qu'il existe", a par ailleurs indiqué le bourgmestre de Beauraing.

Des équipes spécialisées de Fedasil sont sur place pour offrir un accompagnement psychosocial aux membres du personnel et aux autres résidents du centre de Pondrôme.

"De nombreuses personnes sont sous le choc," confie Mieke Candaele, la porte paroles de Fedasil. "Nous nous devons de les prendre en charge."

Incident exceptionnel

Des bagarres dans les centres Fedasil est ce fréquent ? "Non," répond Hervé Rigot, directeur régional en sein de Fedasil. "Il est vrai qu'il peut y avoir des altercations entre personnes dans les centres Fedasil comme dans la société, mais cela reste exceptionnel, fort heureusement. Par ailleurs, nous veillons à donner à nos membres du personnel un bagage solide pour gérer ces situations. Des formations en équipier de première intervention, en secourisme, en lutte contre agressivité, en gestion du stress. Mais cela n'empêche que des incidents se produisent."

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK