Un assistant vocal pour aider les personnes à mobilité réduite à contrôler leur environnement

Le Salon Soins & Santé bat son plein à Namur Expo. Un salon dédié aux soins de santé et à l’aide à la personne. Parmi les stands, on retrouve une petite PME Namuroise Home Based. Elle est composée de deux personnes : François Vander Linden et Sébastien Annys. Ils ont développé l’assistant vocal " Soline " pour aider les personnes à mobilité réduite à contrôler leur environnement.

Le kit de base tient dans une boîte blanche en bois de trente centimètres cube. Ce kit de base permet de contrôler des applications qui touchent avant tout aux loisirs et au lien social : allumer et régler la télévision, la radio, passer un appel téléphonique. Après, en fonction des besoins et demandes du bénéficiaire, le système peut être étendu pour contrôler l’interphone, l’ouverture de portes, volets, lumières, chauffage etc. Mais là, des aménagements en domotique sont nécessaire. Ces aménagements ont un coût supplémentaire. Le kit de base se chiffre déjà à 4000€ HTVA. A noter que des instances comme l’AVIQ peuvent intervenir financièrement.

Réussir à se faire comprendre

Le problème avec les assistants vocaux c’est qu’il faut encore se faire comprendre par la machine. Qui n’a pas déjà eu la blague de l’assistant vocal de son smartphone qui se déclenche de manière intempestive ? Ou qui ne comprend absolument pas la demande de l’utilisateur ?

Un point positif ici, c’est que l’assistant peut être configuré en fonction des particularités de chacun, pour que la machine puisse passer au-dessus des problèmes de prononciation, d’articulation, d’élocution de l’utilisateur. Actuellement, ces améliorations doivent être encodées manuellement. A terme, Home Based espère développer une intelligence artificielle qui apprend par elle-même.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK