Trois ans avec sursis pour avoir volontairement percuté sa compagne à Florennes

Le palais de justice de Dinant.
Le palais de justice de Dinant. - © Belga

Le tribunal correctionnel de Dinant a condamné, jeudi, un jeune homme poursuivi pour une tentative d'homicide commise sur sa compagne, le 26 juillet 2014 à Florennes à une peine de trois ans d'emprisonnement avec sursis probatoire.

Le prévenu a percuté sa compagne avec son véhicule alors qu'elle avait quitté l'habitacle quelques instants plus tôt en raison d'une dispute. "Elle est descendue elle-même du véhicule. J'ai fait 500m puis, pris de remords, j'ai fait demi-tour pour la récupérer. Je roulais à une vitesse d'environ 70km/h. Elle traversait la route quant je l'ai aperçue. J'ai commencé à freiner mais ça n'a pas été suffisant. Après l'avoir percutée, je suis sorti pour lui venir en aide. Un témoin est intervenu et m'a frappé alors je suis parti", a déclaré le prévenu.

Selon le ministère public qui s'est basé sur la déclaration de la victime faite après les faits et sur plusieurs témoignages, la victime n'est pas volontairement sortie du véhicule mais en a été contrainte par son compagnon qui l'a ensuite percutée. Selon les témoins, le prévenu a accéléré et volontairement changé de trajectoire après avoir fait demi-tour.

La défense avait plaidé l'acquittement pour la prévention de tentative d'homicide, estimant qu'un doute subsistait quant à ses intentions. Si une intention devait être retenue par le tribunal, la prévention qui doit être retenue et celle de coups et blessures volontaires, avait-elle estimé. Le tribunal a finalement reconnu le prévenu coupable de tentative d'homicide.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK