Trésor à Namur: 1600 photos du début du XXe siècle dormaient dans un grenier

L'Université de Namur vient de faire l'acquisition d'une série de photos rares sur plaques de verre. Des clichés immortalisés dans les campagnes d'Éghezée par Félix Gréban de Saint-Germain. "Pour l'essentiel, la photographie au début du XXe siècle, c'est presque exclusivement la ville. Ce sont des clichés qui datent sans doute pour les plus anciens des années 1910, donc juste avant la première guerre mondiale. Ils racontent le regard d'un aristocrate de la campagne namuroise sur son environnement: la vie agricole, le portrait de paysans qu'il rencontre." explique Axel Tixhon, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Namur.

La guerre, l'évolution des méthodes agricoles et la modernité

Pour pouvoir analyser ces clichés, il faudra avant tout numériser et transformer ces négatifs. Le centre de numérisation de l'Université sera responsable de cette tâche. La taille des plaques de verre est équivalente à celle de cartes postales. De quoi garantir une qualité de très haute définition, bien meilleure donc que des simples des diapositives.

Sur ces plaques, encore bien mystérieuses, on distingue des portraits d'agriculteurs, des vues des soldats allemands ou anglais présents lors de la première guerre mondiale ou encore une Ford T, symbole de l'arrivée de la modernité à la campagne. Une voiture que seuls les plus nantis pouvaient alors se permettre.

 

Des documents de premier choix pour les étudiants

Ces 1600 clichés sont autant d'enquêtes à mener pour les futurs étudiants en histoire. Il s'agira de les dater, de les localiser mais aussi d'apporter un contexte, une description des personnes immortalisées parfois grâce à des détails: un uniforme, une arme, un écusson.

Cette collection qui dormait au fond d'un grenier fera le bonheur des ces passionnés d'histoire. Une manière d'en apprendre plus sur les campagnes du début du siècle passé: ses ambiances, ces hommes et ces femmes qui les peuplaient.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK