Tout espoir n'est pas perdu pour la centaine de travailleurs du groupe WOW à Namur

Les trois entreprises du groupe WOW sont actuellement en faillite.
Les trois entreprises du groupe WOW sont actuellement en faillite. - © DR

Les trois entreprises sont en faillite et le personnel a été licencié. Mais des repreneurs se sont manifestés après un travail de lobbying de la Région wallonne, a déclaré le ministre wallon de l’Économie, le socialiste Jean-Claude Marcourt.

A ce stade, tous les espoirs semblent permis. D'autant que les employés de WOW sont particulièrement qualifiés et recherchés.

"Le savoir-faire des travailleurs est un atout unique dans le secteur et a suscité de nombreuses marques d’intérêt. Aucune offre ferme n’a pu encore être formulée à ce stade. Il faut dire que le délai a été bref, soulignait mardi le ministre Marcourt. D’après les informations qui me sont parvenues, il y a des candidats très sérieux pour reprendre ces activités. Cela prendra un peu de temps mais je crois vraiment que nous avons plusieurs entreprises, dont wallonnes, qui sont particulièrement intéressées par ces actifs."

Les offres reçues par le curateur seront examinées jeudi lors d'une audience au Tribunal de Commerce de Namur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir