Stabilame investit 15 millions à Couvin dans une nouvelle ligne de production de panneaux en bois

Stabilame est implantée dans le zoning de Mariembourg.
Stabilame est implantée dans le zoning de Mariembourg. - © Google Maps

Depuis toujours, la société Stabilame croît dans l'avenir et la pérennité de la construction en bois. Faisant partie du groupe familial Riche, implanté dans le zoning de Mariembourg, la nouvelle ligne permettra de produire des panneaux en bois lamellé-croisé et collé, beaucoup plus résistants et plus grands (12,25 m de long sur 3,5 m de large, avec les emplacements déjà creusés pour les conduites de sanitaires, les câbles électriques, les ouvertures de fenêtres...).

"Le mur sera préfabriqué en atelier, avec ses saignées pour les gaines techniques et les ouvertures prévues. Ce qui constitue un gain de temps important sur la durée du chantier, explique Laurent Riche, administrateur délégué. Le mur est aussi très résistant car on a inversé les fibres et la résistance du bois dans les plis horizontaux et verticaux."

Aujourd'hui, Stabilame construit déjà des maisons de quatre à cinq étages. Avec ses nouveaux panneaux, elle pourra s'attaquer à des plus grandes constructions, bien qu'elle se défende de vouloir se lancer dans "une course à l'étage".

Des nouvelles essences, comme le peuplier et le hêtre

Le constructeur en bois mise aussi sur un nouveau produit, issu de nos forêts. Jusqu'à présent, c'est l'épicéa qui fournit le bois pour les panneaux. Mais avec une nouvelle technique, la torréfaction dans un four, il est possible d'utiliser aussi d'autres essences, comme le peuplier et le hêtre.

La torréfaction détruit toute la cellulose, ce qui empêche les insectes et les champignons de s'attaquer au bois, le point faible de ces essences.

Avec cette nouvelle possibilité, Stabilame pourra dès lors diminuer encore un peu plus son bilan carbone. L'entreprise wallonne pense que c'est là une grande force car, demain, ce bilan sera certainement inclus dans les cahiers des charges lors des appels d'offre.

La nouvelle ligne de production a nécessité 15 millions d'euros d'investissement, mais permettra la création d'une quinzaine d'emplois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK