Gilets jaunes et migrants, même combat: une action de collectifs citoyens sur des ponts d'autoroute

Une action se déroule ce matin sur 8 ponts d’autoroutes surplombant l’E411 et la E42. Des banderoles ont été déroulées. Un gilet jaune à côté d’un gilet de sauvetage. Et un slogan : « plus de gouvernement qui laisse pourrir les gens »….

Une banderole que l’on peut voir notamment près de l’aire de Spy où des migrants tentent tous les jours de monter dans des camions vers la Grande-Bretagne et ou un camp de fortune a vu le jour.

L'action #notinmyname rassemble des membres de collectifs citoyens solidaires avec les migrants et des gilets jaunes. Ils font cause commune à quelques jours des élections, pour dénoncer l’inaction du gouvernement face aux personnes en situation de précarité financière et humanitaire.  « Depuis des mois, des personnes migrantes traversent la Belgique via la E411 dans l'espoir de rejoindre la Côte puis le Royaume-Uni. Des camps se sont même formés aux abords des autoroutes. Nous nous organisons pour trouver des solutions face à la grande précarité dans laquelle sont laissées ces personnes », explique Esteban à la tête du mouvement.

Le mouvement réclame l'ouverture d'un centre d'accueil et d'orientation et, plus généralement, souhaite davantage de justice sociale. « La réalité des personnes migrantes, c'est la nôtre dans 10 ans au rythme où les gouvernements nous appauvrissent! », poursuit-il. Cette action a été menée avec l'aide des gilets jaunes. « Ils s'opposent depuis des mois aux mesures du gouvernement visant à faire payer la transition énergétique par les contribuables. Ils ont pris part à l'action pour dénoncer la précarité. Le gouvernement est resté sourd aux revendications poursuivant même sa politique », conclut-il.

Les explications d'Esteban Debrulle, porte-parole du mouvement

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK