Gesves: six tricoteuses mettent la laine locale à l'honneur

Photo prise lors de la remise du prix de la Fondation Roi Baudouin.
Photo prise lors de la remise du prix de la Fondation Roi Baudouin. - © DR

Dans la commune de Gesves, un petit groupe de tricoteuses s’est lancé un défi : revaloriser la laine locale. Ensemble, elles forment le groupe de Laine en Transition. Leur projet ? Tricoter à partir de la laine de mouton, souvent oubliée.

"Quand on se rend dans des magasins pour acheter notre laine et en regardant la composition, on s’est rendue compte qu’il y avait beaucoup de laine synthétique", explique Anne-Catherine Pottier, membre du groupe.

"Paradoxalement, sur notre territoire il y a beaucoup de moutons. Mais leurs tontes sont souvent brûlées ou envoyées en Chine. C’est comme ça que l’idée de revenir à nos moutons nous est venue."

Des soirées tricot sont déjà organisées deux fois par mois durant lesquelles se retrouvent les amoureux de la laine, débutants ou confirmés. Mais le groupe Laine en Transition ne compte pas s’arrêter là…

Un projet déjà récompensé

A long terme, les initiatrices du projet veulent assurer la transformation de la laine de la tonte au matériau fini. Ce qui est désormais possible car le groupe vient d’être récompensé par la Fondation Roi Baudouin. "Grâce à ce financement, on va pouvoir lancer des ateliers de transformation de la laine. On veut sensibiliser les acteurs locaux à cette transformation mais aussi utiliser le matériau fini dans nos différents ateliers", souligne Eliabel Hennart.

Le prix versé par la Fondation Baudouin s’élève à 2270 euros pour la valorisation de la laine et dans l’idée de réintégrer la notion de lien dans la communauté.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK