Sécurité routière à Namur, 117 000 euros investis dans de nouveaux radars

Radar NK7
2 images
Radar NK7 - © RTBF - Anaïs Stas

La panoplie des radars que possède la zone de police de Namur s'agrandit.

En plus du radar tronçon qui sera effectif au printemps sur l'avenue Jean 1er et fourni par la Région Wallonne, la zone de police a investi 117.000 euros pour l'acquisition de sept nouveaux radars préventifs, deux analyseurs de trafic, un radar ANPR et un radar NK7. Il a déjà fait pas mal parler de lui. Il est surnommé "radar poubelle" puisqu'il est dissimulé dans une fausse poubelle.

Le radar ANPR est un système de caméras qui permet de lire les plaques d'immatriculation et de les croiser en temps réel avec des bases de données. L'ANPR permet par exemple de repérer les personnes en défaut d'assurance, recherchées ou qui prennent un sens interdit ...

En 2017, la zone de police a investi 300.000 euros pour de nouveaux radars, appareils de tests d'alcoolémie, des véhicules et de nouvelles tenues orange pour rendre ses motards plus visibles.

Des tués à Namur

Huit personnes ont perdu la vie sur les routes namuroises en 2017, c'est une de plus qu'en 2016. Les usagers faibles sont les principales victimes : 3 piétons et 3 cyclistes et motards.

Plus de 12.000 PV pour mauvais stationnement

Dans les chiffres marquants de l'année 2017 de la zone de police de Namur, on peut épingler le nombre de PV pour mauvais stationnement : 12 247. On parle ici de parking sauvage (sur les trottoirs, double file etc). Un chiffre qui n'est qu'une petite partie de l'iceberg puisque ce ne sont que les PV dressés par la police. Le personnel communal est également formé pour verbaliser ce genre d'infraction. Le phénomène est donc bien présent et sanctionné à Namur.

Autre chiffre interpelant : 2134 perception immédiate pour non-respect d'un sens interdit. La grande majorité de ces amendes proviennent d'un seul et même sens interdit : celui devant la gare de Namur. Et les amendes risquent bien de continuer à pleuvoir pour les automobilistes qui s'entêtent à empreinter ce sens interdit. Le nouveau radar ANPR pourra être employer pour relever automatiquement les plaques des contrevenants.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK