Scaphandrier: forer, fixer, bétonner... à plusieurs mètres sous eau

Thierry Vanden Eynde est prêt à plonger, pour réaliser l'inspection de capteurs de débit dans la Meuse.
5 images
Thierry Vanden Eynde est prêt à plonger, pour réaliser l'inspection de capteurs de débit dans la Meuse. - © Tous droits réservés

Plongeur accompli, ouvrier qualifié, homme de courage et de responsabilités: telle pourrait être l'une des définitions du scaphandrier, métier aux multiples facettes. Le scaphandrier est donc un plongeur professionnel, formé à travailler sous l'eau, jusqu'à 50 mètres de profondeur. Forer, bétonner, souder, inspecter... Ses missions sont en fait identiques à celle du génie civil, plus précisément du bâtiment et du gros œuvre.

Alliant technique, rigueur et passion de la plongée, ce métier, dénommé opérateur de travaux subaquatiques, est peu connu. Tout comme son centre de formation à Dinant, seule école de scaphandrier en Wallonie.

Nous avons pu suivre trois scaphandriers en mission dans la Meuse, à Waulsort, près de Dinant. Ce jour-là, Thierry Vanden Eynde, scaphandrier, plonge pour inspecter des capteurs de débit. A ses côtés, ces collègues Thierry Dabée et François Magoga l'assistent pour sa sécurité.

Découvrez cette mission (et d'autres) en images à travers ce reportage réalisé par Michel Boulogne et Perrine Willamme.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK