"Rouge lointain", témoignage en photos d'une machinerie théâtrale qui date de 1868

André Soupart, photographe de "Rouge lointain", au Théâtre de Namur
André Soupart, photographe de "Rouge lointain", au Théâtre de Namur - © Christine Pinchart

Le Théâtre de Namur a 20 ans, depuis la réouverture. Ca valait bien une exposition souvenir. Expo qui témoigne d’une machinerie et d’un décor qui datait de 1868 et qui ont été entièrement rénovés en 1994, après 126 ans de bons et loyaux services. Lorsque le photographe André Soupart a appris cette rénovation il a pris son appareil photo afin de garder une trace :

"Quand le directeur du théâtre de l'époque, Robert Delieu, m'a dit qu'on allait rénover toute la machinerie, qui était la seule encore en fonction en Europe, j'ai eu l'idée de la photographier. C'est un sujet extraordinaire, il y a des matières, des ambiances, et j'ai voulu recréer cette ambiance.

Il y a énormément de bois, sous la scène il y a des rues, c'est ainsi que cela s'appelle, et on y fait coulisser des montants qui passent au travers du plancher de la scène et qui supportent les décors. En peu de temps on pouvait modifier le décor, et c'est toute cette machinerie que le public ne voit jamais."

Dans l'amphithéâtre du Théâtre de Namur, jusqu'au 21 septembre

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK