Réforme de la province : 2020, dernière campagne namuroise de sensibilisation à la détection du Radon

Réforme de la province : fin de la campagne de sensibilisation à la détection du Radon en province de Namur
2 images
Réforme de la province : fin de la campagne de sensibilisation à la détection du Radon en province de Namur - © Tous droits réservés

Depuis le 1er octobre et jusqu’au 31 décembre, les citoyens sont invités à effectuer une analyse de détection du radon dans leur habitation, un gaz inodore et incolore mais radioactif. Il est la deuxième cause du cancer du poumon en Belgique. Ce gaz naturel s’infiltre par les fondations de la maison. Sa concentration est particulièrement importante en hiver, quand nous aérons moins et chauffons plus.

La campagne de détection du radon est chapeautée par l’Agence fédérale du contrôle nucléaire et relayée par les provinces. Mais à Namur, avec la réforme de la province, treize services vont disparaître, dont le SAMI, le Service d’Analyse du Milieu d’Intérieur namurois.

Ce service est dédié à l’analyse du domicile et à la recherche de polluants intérieurs. Chaque année, il se fait le porte-voix local de la campagne de sensibilisation à la détection du radon. Il lui donne de la visibilité. Mais cette année, avec la disparition du SAMI Namur, c’est la dernière campagne de sensibilisation. Et les effets de la réforme se font déjà sentir. La campagne 2020 passe quasiment inaperçue. Dès 2021, il n’y en aura tout simplement plus.

Quid de la détection du radon en province de Namur ? Pour la députée provinciale Geneviève Lazaron, "La province ne joue qu’un rôle de boîte aux lettres. Il sera toujours possible d’obtenir des détecteurs, mais il faudra les demander directement à l’Agence fédérale de contrôle nucléaire". Il sera donc toujours possible d’obtenir un détecteur, mais objectivement, sans campagne de visibilité de l’action, qui en commandera ?

Nous nous sommes donc tournés vers l’Agence fédérale de contrôle nucléaire qui chapeaute l’opération de détection de radon pour savoir ce qui sera mis en place en 2021. "Les provinces sont des relais essentiels dans cette campagne. Nous allons analyser ce que nous pourrons faire à partir de l’année prochaine pour pallier le manque en province de Namur" assure la porte-parole de l’AFCN, Louise Liénard. Impossible à ce stade de savoir ce qui sera fait en province de Namur.

Comment se procurer un détecteur ?

Cette année, des détecteurs sont disponibles au Palais Provincial et dans les 8 Maisons provinciales du mieux-être : Andenne, Beauraing, Ciney, Couvin, Dinant, Florennes, Gembloux, Tamines. Ça ne sera plus le cas en 2021. Ces détecteurs peuvent également être commandés via le site actionradon.be. Ils sont le seul moyen de connaître la concentration en radon d’une habitation. Ils coûtent, analyse des résultats compris, 15€.

Si les résultats montrent une concentration élevée de radon dans l’habitation, un expert peut, gratuitement, se déplacer au domicile de la personne pour analyser la situation et lui proposer des solutions personnalisées. Là aussi, la disparition du SAMI va poser un problème. Au-delà de 800 becquerels, l’Agence fédérale du contrôle nucléaire peut se déplacer. Mais entre 300bq et 800bq c’était les travailleurs du SAMI qui se rendaient chez le citoyen.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK