Qui veut du caviar wallon ?

Jean-Philippe Draye élabore son caviar à Tourinnes-Saint-Lambert
3 images
Jean-Philippe Draye élabore son caviar à Tourinnes-Saint-Lambert - © Carl Defoy - RTBF

Ce jeudi, le salon InnovaTech à Colfontaine va présenter 88 nouveautés technologiques wallonnes. Elles touchent tous les domaines, de l’informatique à la santé en passant par l’agroalimentaire. Et parmi les inventions les plus originales, on ne peut manquer celle de Jean-Philippe Draye. Son entreprise, WOC, promet d’intéresser les gourmands.

"WOC", non pas pour l’instrument de cuisine mais plutôt pour "World Of Cricket". En anglais, cricket désigne un sport. Mais c’est aussi la traduction d’un mot français: grillon. Et de ces grillons, Jean-Philippe Draye tire un caviar.

La recette

Pour y parvenir, plusieurs étapes : cuire les insectes dans un bouillon, les décortiquer, en tirer le jus, le chauffer, le faire tomber goutte à goutte dans un bain d’huile puis rincer. En tout, 6 heures de travail pour obtenir 1 kg de petites perles bourrées de protéines, de minéraux.

 

Bio et... d'avenir

L’inventeur insiste sur le fait qu’il s’agit d’un produit local, bio et respectueux de l’environnement. Il est même convaincu que c’est l’alimentation du futur. Il suffit, dit-il, d’inciter les gens à passer le cap. Le produit qu’il présente peut y aider d’autant qu’il a une apparence convenue qui n’évoque en rien son origine.

 

Caviar

Les petites billes font environ 3 millimètres. Elles oscillent entre le gris et le beige et Jean-Philippe Draye y décèle un goût de champignon des bois.
S’il séduit les chefs et les gourmets, il ambitionne de mécaniser son procédé pour augmenter une production à ce jour artisanale.
Son caviar devrait être sur les tables l’an prochain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK