Profondeville: un élu se bat avec deux terrassiers et leur met un "coup de boule"

Une plainte a été déposée à la police pour coups et blessures.
Une plainte a été déposée à la police pour coups et blessures. - © JOHN THYS - BELGA

Deux frères, habitants de la commune de Profondeville, disent avoir été frappés par l'échevin de la Jeunesse, Eric Massaux (MR). Deux frères qui travaillent dans le terrassement et qui ont eu un différend avec le collège communal concernant le déversement de gravats.

Le collège communal avait en effet interdit aux deux frères de déverser leurs gravats sur la voie publique.

"Mon sang n’a fait qu’un tour"

Les faits remontent au 4 décembre. Comme tous les vendredis soirs, Eric Massaux passe par le café communal pour saluer des connaissances. Il fait la bise à tous jusqu'à ce qu'il arrive à hauteur de Damien Verkruyssen, qui refuse de le saluer et commence à l'insulter. Une première fois, puis une deuxième fois.

"Mon sang alors n’a fait qu’un tour et ce que je ne devais pas faire est arrivé : je lui ai mis un coup de boule, commente Eric Massaux, suivi par après d’un passage à tabac (puisqu’il était accompagné de son frère). Je regrette bien entendu, d’autant que ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas violent."

Damien Verkruyssen, lui, a le nez cassé. Il a dû être opéré. Il conteste avoir insulté l'échevin et avoir participé à un passage à tabac. "Il n’y a eu aucune insulte à son égard, explique pour sa part Damien Verkruyssen. La seule chose que j’ai faite, c’est refuser de lui dire bonjour (…) Je ne me suis pas bagarré (…) J’ai déposé plainte auprès de la police de Fosses-la-Ville pour coups et blessures."

Tout cela fait tache, évidemment, à Profondeville où le bourgmestre souhaite que les deux parties se parlent à nouveau et enterrent la hache de guerre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK