Profondeville: le château de Marteau Longe devrait en partie être restauré

Le château de Marteau Longe est niché dans la vallée du Burnot, à Arbre. Il est dans un état de délabrement très avancé.
2 images
Le château de Marteau Longe est niché dans la vallée du Burnot, à Arbre. Il est dans un état de délabrement très avancé. - © RTBF

Ce château, niché dans la vallée du Burnot (à Arbre), est en ruine. La commune et un promoteur sont tombés d'accord. Ce dernier garderait les façades du corps de logis principal et du moulin. Le reste sera démoli.

25 appartements seront construits dans les parties rénovées et dans un nouveau bâtiment adjacent. Il faut maintenant obtenir le permis.

Un chancre ?

Il faut bien dire qu’aujourd’hui, le château de Marteau Longe ne ressemble plus à rien. Une ruine, sans toit, à l'abandon. Une propriété privée que personne ne voulait racheter.

Le promoteur immobilier, Stéphane Jourdain, s'est finalement lancé. Il aurait voulu abattre le tout et construire des appartements neufs. Mais la commune avait dit "non".

Il aurait aussi aimé que la commune démolisse les bâtiments les plus délabrés, pour des raisons de sécurité. La commune a aussi dit "non". Car il n'y a pas de danger imminent. Et il faut un permis en bonne et due forme.

Un accord qui profite aux deux parties

De fil en aiguille, de discussions en discussions, les deux parties sont finalement tombées d'accord. Katrix, la société immobilière de Stéphane Jourdain, va démolir les trois ailes du bâtiment qui sont en très mauvais état. Les façades du moulin du 18ème siècle et le corps principal du château (datant du 19ème) seront rénovés. Un nouveau bâtiment sera construit à côté. Au total, il y aura 25 appartements - et des parkings.

Les plans sont presque prêts. La demande de permis devrait encore être introduite ce mois-ci. Début des travaux, si tout va bien, en septembre.

Cet accord convient aux deux parties. Le promoteur y trouve son compte ; la commune aussi, avec la disparition d'un chancre qui enlaidit le paysage de Profondeville depuis une dizaine d'années.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK