Phobie, anorexie, dépression… une nouvelle école pas tout à fait comme les autres à Namur

C'est à l'Institut Saint-Martin que s'est installée l'Escale, une école spécialisée dans l'encadrement des enfants hospitalisés.
C'est à l'Institut Saint-Martin que s'est installée l'Escale, une école spécialisée dans l'encadrement des enfants hospitalisés. - © RTBF

Cette école est installée depuis quelques semaines dans un hôpital psychiatrique, l'Institut de Dave. Les élèves sont des ados hospitalisés pour différents troubles psychiques: phobie sociale, cyberdépendance, anorexie, dépression... La plupart du temps, ils sont en décrochage scolaire.

Et l'Escale, c'est le nom de l'école, tente de leur redonner le goût de l'apprentissage, explique François-Xavier Polis, pédopsychiatre au Centre psychiatrique de Dave.

"L’Escale va essayer de remettre le jeune en position d’apprentissage, qu’il ne soit pas juste envahi par ses symptômes, ses angoisses, ses tracas. Qu’il puisse à nouveau laisser de la place à l’apprentissage".

Car il faut bien se dire que ces jeunes sont dans un processus de déscolarisation. "C’est presque une indication du service, je dirais. S’il n’y pas de déscolarisation, on va réfléchir à deux fois avant de les accueillir, car il y a un risque qu’on les désocialise. En cela, l’Escale est un vrai plus. Quand je peux dire à un jeune : tu me dis que tu ne vas pas bien, il te faut faire un break… Mais dans le même temps, on les rassure : nos profs prennent contact avec l’école d’origine, on crée du lien, on prépare le retour de l’enfant dans son école. De sorte qu’ils ne se sentent pas complètement perdus au niveau de l’apprentissage. Et ça, ça les rassure, mais aussi les parents".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK