Patinoire de Jambes : l'ADEPS rouvre le dossier

L’ADEPS, propriétaire de la patinoire intégrée au site de son centre namurois, a récemment relancé des études techniques, et bel et bien rouvert ce dossier. On devrait donc pouvoir enfin repatiner sur glace à Jambes, à court/moyen terme. "Enfin !" diront certains. Même si aucune échéance ne peut être fixée à ce jour.

Voici une vraie perspective positive dans ce "feuilleton" déjà vieux de plus de 10 ans. On ne patinait plus à "La Mosane" depuis avril 2009, et on ne pouvait même plus y pratiquer d’autres activités du tout, sportives ou non (mais bien sûr sans glace), depuis 2018. Le bâtiment, datant des années ’70, est devenu un chancre inutilisable au fil du temps. Squatté, vandalisé et finalement abandonné. Devenu trop dangereux.

Plusieurs projets de rénovation, de remise en activité de cette patinoire, ou d’une nouvelle construction, ont été proposés à partir de 2012, sans jamais aboutir. Et le dernier dossier en date, plus global, intégrant budgétairement d’autres grands chantiers, comme la rénovation de la piste d’athlétisme du Centre ADEPS par exemple, a dû être scindé en 2019, mettant de côté sa partie "patinoire". Question de coût. La nouvelle piste d’athlétisme a finalement vu le jour début 2020, mais pas la nouvelle "Mosane".

Plus de patinoire semi-enterrée

La proposition, à l’époque, était de construire une nouvelle patinoire (semi-enterrée) sur la surface du terrain synthétique (hockey, football) du site, obsolète, et de poser un nouveau synthétique sur son toit. Ambitieux, audacieux, mais beaucoup trop cher !

La partie de dossier "patinoire" a donc été postposée, mais n’a en fait jamais été vraiment abandonnée.

Si elle se rouvre aujourd’hui, c’est pour reprendre vers un aboutissement concret. Il est toujours question de construire une nouvelle patinoire sur l’emplacement du terrain synthétique, mais cette fois en surface. Un projet moins coûteux, qui devrait toutefois de préférence correspondre aux normes olympiques.

Pas d’échéance annoncée, mais une perspective claire

Pas d’échéance avancée à ce jour concernant le début de la construction, ni à propos de son aboutissement. L’ADEPS a d’abord repris des visites techniques, avec ingénieurs, architectes et représentants de fédérations sportives concernées (Patinage artistique, hockey sur glace, …), pour établir un nouveau cahier de charges, et définir un budget précis. Visites des patinoires de Liège Médiacité (inaugurée en décembre 2012) et de Malines Nekker (décembre 2017), les deux dernières répondant aux normes olympiques construites en Belgique.

Concernant le bâtiment de l’ancienne patinoire jamboise (photo), il est question de le détruire pour faire place à de nouvelles aires d’activités sportives extérieures. L’ADEPS évoque des terrains de basket "3 contre 3" et des terrains de beach-volley, entre autres.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK