Coup de tonnerre à Wépion: pas de vente à l'ancienne à la criée cette année!

Les amateurs de fraises et de tradition seront certainement déçus de l'apprendre: le criée de Wépion n'organisera pas sa traditionnelle vente à l'horloge comme elle le fait chaque année.

Cette première vente est pourtant un moment très couru qui lance officiellement la saison de la fraise de Wépion. Mais cette année, le gel a causé de gros dégâts chez les cultivateurs, les quantités de fraises sont insuffisantes. Et puis surtout, la criée veut se moderniser. Elle a constaté les autres années que les acheteurs ne se déplaçaient plus, hormis pour la première vente. Elle réfléchit donc à développer un système de vente sur Internet.

"La criée n’a pas dit son dernier mot, tient à rassurer son président, Claude Willemart. Mais nous devons la faire évoluer vers des formes plus en phase avec l’emploi du temps des acheteurs et le mode de vie actuel. Nous devons pouvoir mettre ça sur un réseau informatique comme cela se fait pour d’autres criées en Belgique ou ailleurs, où chacun pourra faire ses propositions d’achat depuis son lieu de travail".

La réflexion était déjà lancée mais le gel de ce début de printemps a précipité les choses. "Les autres années, la première criée avait lieu à la fin du mois d’avril parce que les fraises étaient là. Mais cette année-ci, nous avons du mal à avoir des fraises en quantité. Cela nous a donc paru difficile d’organiser la vente cette année", conclut le président de la criée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK