Opération de capture et d'euthanasie de Bernaches du Canada à Anseremme

Ce mardi 18 juin au matin, une opération de captures et d’euthanasies de Bernaches du Canada s’est déroulée sur l’île Moniat à hauteur d’Anseremme. Des bateaux pneumatiques ont rabattu les oiseaux sur les berges où une volière était installée. Une fois capturées, les Bernaches ont été euthanasiées par un vétérinaire. Ce mardi, un groupe d’une centaine d’individus a été capturé et tué.

La Bernaches du Canada est une espèce exotique invasive qui a été introduite par l’homme en Europe pour des raisons ornementales. L’animal s’est très bien adapté et prolifère. Les îles mosanes de la Haute Meuse sont particulièrement prisées par cette oie. On y dénombrait plus de 2000 individus.

Ce surnombre cause de nombreux dommages. Elles broutent l’herbe, détruisent les prairies, prennent la place d’espèces indigènes comme le canard colvert, le foulque, la poule d’eau etc. Elles sont responsables d’une eutrophisation importante du milieu aquatique à cause de leurs déjections (jusqu’à 500 gr par jour par individu).

Depuis 2011-2012 des opérations de perçages d’œufs sont menées. Mais celles-ci n’ont permis que de stabiliser la population. Avec plus de 2000 Bernaches du Canada sur la Haute Meuse, les nuisances étaient trop importantes. Depuis 2016, trois à quatre opérations de captures et d’euthanasies des animaux sont menées chaque année par le DNF. Ces opérations ont permis de réduire la population à 800 individus. Le but de ces opérations n’est pas d’éradiquer la Bernache du Canada du paysage wallon mais de contrôler sa population pour réduire les nuisances à un seuil tolérable et permettre sa cohabitation avec les autres espèces endémiques.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK