On ne peut plus faire du kayak sur la Lesse

Les kayaks attendent que la Lesse rouvre
2 images
Les kayaks attendent que la Lesse rouvre - © Monika Wachter - RTBF

La chaleur et le manque de pluie ont eu raison de la Lesse. Son niveau est aujourd'hui tellement bas que la descente en kayak est interdite sur le dernier tronçon encore ouvert, les 12 kilomètres qui séparent Gendron d'Anseremme, là où la Lesse se jette dans la Meuse. La partie supérieure est déjà fermée depuis une dizaine de jours.

Avril, mai et juin ont été exceptionnels

Malgré la fermeture du premier tronçon, la saison n'est pas trop mauvaise jusqu'à présent. Christian Lusignan est le responsable administratif de la société Libert. "Le mois de juillet a été relativement bon. Nous avons fait une perte de l'ordre de dix à quinze pour cent dû au fait que la descente de Houyet jusqu'à Gendron était fermée. Nous avons une partie de la clientèle qui ne veut absolument pas faire la petite descente. Elle vient pour une journée complète pour faire les 21 kilomètres entre Houyet et Anseremme. Elle a préféré postposer jusqu'à ce que ça rouvre." 

La perte a aussi été limitée par le fait que les premiers mois, avril, mai et juin, ont été exceptionnels. "Donc l'un dans l'autre on reste sur une bonne saison. Il faudra évidemment voir comment le mois d'août va se présenter".

Le mois d'août est le plus gros mois de l'été

Avec la fermeture de la descente sur toute la Lesse, le mois d'août ne s'annonce pas trop bien. Une semaine de fermeture représente directement 25 pour cent de perte. Mais pour le petit tronçon à partir de Gendron, un gros orage peut tout changer du jour au lendemain. "Il faut 1,5 m³ d'eau pour pouvoir descendre la Lesse. Nous sommes tout juste en-dessous, à 1,4 m³. Donc il ne faudra pas grand-chose pour que cela puisse rouvrir".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK