Nuisances sonores lors d'événements festifs: la Ville de Namur a commandé une étude

Une étude sur les répercussions sonores lors des événements festifs a été demandée par la Ville de Namur mais les résultats ne sont toujours pas connus.
Une étude sur les répercussions sonores lors des événements festifs a été demandée par la Ville de Namur mais les résultats ne sont toujours pas connus. - © Bia Bouquet

Événements festifs sur les places de Namur, sono, musique… cela signifie aussi du bruit pour les voisins. Une étude sur les répercussions sonores a été demandée par la Ville mais les résultats ne sont toujours pas connus.

Du coté des comités de riverains namurois, on attend les conclusions de l’étude avec impatience. La Ville répond qu’elle s’en occupe et explique aussi pourquoi ça traîne.

D'abord, parce que l'étude est plus complexe qu'une simple analyse du bruit. Elle s’intéresse aussi aux réelles capacités des places namuroises à accueillir tel ou tel événement.

L'accessibilité, la gestion des déchets, les raccordements en eaux, en électricité… tout cela a pris du temps, d'autant plus que les analyses se sont faites in situ pour dix événements répartis sur l'année écoulée.

La Ville aussi aurait aimé que cela aille plus vite, dit-on, mais elle attend l'étude complète avant d'en parler.

Est-ce à dire que depuis tout ce temps, rien n'a été fait pour rencontrer les demandes des comités de riverains ? Pas du tout, affirme la directrice de cabinet du député-bourgmestre Maxime Prévost (cdH). "On a une diminution drastique du nombre de plaintes, du nombre d’interventions et du nombre d’informations pour tout ce qui est Horeca sédentaire. Donc là, on ne peut que s’en réjouir."

Mais ce que dénoncent surtout les riverains, confirme Sabine Vandenbroucke, ce sont les manifestations sauvages. Et là, nous serons sans merci (nous le sommes déjà), dit-elle. "On a maintenant un sanctionnateur communal. Nous travaillons avec l’aide de la Province. Ca va nous permettre d’aller plus rapidement et ça fonctionne bien."

Quant aux prochaines manifestations annoncées pour l'Euro, la Ville assure qu'elle ferra respecter les heures convenues et qu'elle n'acceptera rien d'autre de la part des opérateurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK