Namur : Miriam, un projet pour aider les familles monoparentales

Comment aider les familles monoparentales ? La Reine Mathilde s'est intéressée au projet Miriam ce jeudi matin au CPAS de Namur.

Depuis l'automne 2015, cinq CPAS dont celui de Namur travaillent sur un projet d'accompagnement de femmes, de mamans souvent précarisées, bénéficiant du revenu d'intégration. Chacune ici a ses difficultés et peut les exprimer au groupe.

Le premier objectif est de regagner la confiance en soi, de sortir de son isolement et de se donner les chances de retrouver du travail. Housma est licenciée en biologie. Elle est à la recherche d'un emploi. " Je dois occuper le rôle du papa, et ce n'est pas facile de se couper en deux. Pour soutenir l'enfant moralement, il faut être forte, et pour être forte, il faut que quelqu'un vous supporte psychologiquement. Le projet Miriam nous a aider à le faire", dit-elle.

Des experts ont rencontré ces femmes, que ce soit individuellement ou collectivement. Un des points communs ce sont les enfants. Sophie Rousselle, assistante sociale explique : " on a quelqu'un d'un service extérieur qui est venu nous parler de la manière de gérer la communication avec les enfants"

Le projet est financé par le fédéral et sera à nouveau subsidié l'année prochaine.

Le projet Miriam est une initiative du Vrouwenraad (Conseil flamand des Femmes), de plusieurs CPAS et du SPP Intégration sociale.

Le nombre de femmes seules en difficulté ne cesse de croître et c'est un véritable phénomène de société. Kratrijn Asselberg, coordinatrice du projet Miriam détaille la suite à lui donner : " on veut développer un guide, un manuel sur la base de ce que nous avons appris ces deux dernières années, un guide de bonnes pratiques, pour que cette approche puisse être appliquée dans d'autres CPAS".

Des groupes existent à Namur, Charleroi, Molenbeek, Gand et Louvain. Ils aident une cinquantaine de femmes en tout.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK