Namur: les cafés Delahaut voient grand, ils investissent 4,5 millions d'euros

Namur: l'entrepôt des Cafés Delahaut à la rue Général Michel va déménager dans un an au zoning Ecolys à Rhisnes. Le torréfacteur namurois va investir quatre millions et demi d'euros dans son nouveau bâtiment.
2 images
Namur: l'entrepôt des Cafés Delahaut à la rue Général Michel va déménager dans un an au zoning Ecolys à Rhisnes. Le torréfacteur namurois va investir quatre millions et demi d'euros dans son nouveau bâtiment. - © Monika Wachter - RTBF

Le petit torréfacteur namurois Delahaut voit très grand. Il est en train de construire un nouveau bâtiment à Ecolys, le zoning de Rhisnes. L’investissement s’élève à quatre millions et demi d’euros. Son entrepôt à la rue Général Michel est devenu beaucoup trop petit pour pouvoir encore répondre à son développement. La PME va passer de 600 à 6000 mètres carrés dont 2500 mètres carrés utiles pour l’atelier de torréfaction, le stockage et les bureaux, soit près de cinq fois la superficie actuelle de l’entrepôt en centre-ville. Autour du grand bâtiment, il y aura un grand espace vert arboré et des parkings pour les camionnettes de livraison, le personnel et les visiteurs. François Delahaut est un des arrière-petits-fils du fondateur Léon Delahaut qui a créé la petite entreprise familiale en 1864. Depuis six ans, François et son frère Frédéric ont repris la TPE, avec succès. "Ces trois dernières années, on a fait trente pour cent d’augmentation en termes de chiffres d’affaires mais également en bénéfices. On a doublé la vente de café. En six ans, on est passé de 45 à plus de 100 tonnes de cafés. Tout ça est très prometteur."

Un tel investissement, c’est franchement effrayant

Il faudra également engager du personnel. La PME compte passer de 20 à 25 emplois. Tout cela a un prix, qui fait un peu peur à François Delahaut. "C’est franchement effrayant. Mais on a cette envie de se développer. On a fait évidemment un plan financier qui nous permet de penser que tout sera rentable". Pour que ce soit rentable, le torréfacteur va aussi ajouter des cordes à son arc : un grand bar de dégustation, d’une longueur de onze mètres, et une école de barista ou l’art de préparer le café, un restaurant qui servira un lunch à midi pour le personnel des entreprises du zoning avec vue sur l’atelier de torréfaction qu’on pourra également visiter tout comme les ruchers sur le toit végétalisé. Il y aura aussi des investissements verts comme la récupération de la chaleur de la torréfaction, de l’eau de pluie et une installation photovoltaïque. Le déménagement est prévu en juin l’an prochain. Mais que les Namurois soient rassurés. Le magasin au centre-ville ne déménagera pas. On pourra toujours sentir l’odeur de la torréfaction du café dans la rue de l’ange.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK