Namur: le budget 2018 est en boni, il y a même 18 millions de côté en cas de coups durs

L'hôtel de ville de Namur.
L'hôtel de ville de Namur. - © RTBF

Le budget sera à l'ordre du jour du conseil communal de Namur jeudi soir. Mais Maxime Prévot, le bourgmestre, a déjà envoyé la présentation les grandes lignes à la presse mardi. Il est content :  son budget est en boni et il a même pu mettre de l'argent de côté, pour les coups durs qui s'annoncent.

Le financement des zones de secours, la réforme des pensions ou encoure le tax shift du fédéral… sont autant des menaces qui pèsent sur tous les budgets communaux. Pour les affronter plus sereinement, Namur a mis de l'argent de côté. Des réserves qui s'élèvent aujourd'hui à 18 millions d'euros. En plus d’un budget 2018 en boni de 1,7 millions d'euros.

Maxime Prévot est donc optimiste et confiant. Par contre, on ne connaît pas encore la lecture de ces chiffres par l'opposition PS mais il est fort à parier que la dette va revenir sur le tapis.

Les socialistes tirent depuis longtemps la sonnette d'alarme. Pour eux, la dette est trop importante et les prêts ont été signés pour beaucoup trop longtemps. Un remboursement en 30 ans va ainsi peser sur les épaules des générations futures, assène l'opposition. Le vote devrait donc se faire majorité contre minorité.

Au rayon des investissements extraordinaires, épinglons l'aménagement de la place Maurice Servais, où s'installera la future station du téléphérique, pour un montant de 1,2 millions d'euros ; ou encore la réfection du toit du bâtiment Terra Nova à la Citadelle avec l'installation de panneaux photovoltaïques pour près de 800.000 euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK