Namur : l'abri de nuit s'installera dans un vaste bâtiment de l'ancienne caserne du génie à Jambes

Namur: l'abri de nuit s'installe dans un vaste bâtiment de l'ancienne caserne du génie à Jambes
4 images
Namur: l'abri de nuit s'installe dans un vaste bâtiment de l'ancienne caserne du génie à Jambes - © Monika Wachter - RTBF

L’abri de nuit s’installera la semaine prochaine au rez-de-chaussée et au premier étage d’une bonne partie de ce grand bâtiment de l’ancienne caserne du génie à Jambes. La caserne a déjà accueilli les trente lits supplémentaires que la ville de Namur met à disposition des SDF pendant l’hiver. Mais cette année-ci, la totalité des 63 lits du plan hiver seront installés à Jambes. Le covid a dicté ce changement. L’ancienne infrastructure au boulevard du nord derrière la gare est trop exiguë pour placer les lits à la bonne distance d’un mètre cinquante. Le CPAS a donc eu la possibilité de disposer d’un grand bâtiment de la défense à Jambes.

Un nouvel accès séparé

Il a fallu aménager un accès séparé. Le centre des réfugiés de la Croix rouge a déjà élu domicile sur le site. L’abri de nuit s’installe à l’autre extrémité. "Pour pouvoir permettre le fonctionnement on a dû déposer un permis, explique Philippe Noël, le président du CPAS, pour pouvoir faire deux percements au niveau du mur d’enceinte pour y aménager deux entrées spécifiques, l’une pour l’abri, ouverte la nuit. Et l’autre pour l’école d’alphabétisation français langue étrangère, ouverte le jour". L’école occupera l’autre extrémité du même bâtiment.

Il a aussi fallu mettre le bâtiment aux normes, installer des portes coupe-feu reliées au système d’incendie avec des portes de secours. Il faut encore aménager les deux dortoirs et les chambres individuelles, 63 lits au total.
Michaël, ouvrier au service de la cohésion sociale de la ville de Namur, explique : "On amène tout ce qui est lits, armoires, chaises de bureau, le consommable, le linge, tout ce qui va être utilisé, tout l’équipement pour les travailleurs et les hébergés. C’est un gros boulot". "Les ouvriers du CPAS ont aussi fait un travail de fou. Ils ont peint tous les murs des chambres et des surfaces d’occupation, sauf les couloirs".

Le quatrième déménagement de l’abri de nuit cette année

Le personnel du CPAS et de la ville de Namur a mis les bouchées doubles. Cette année, l’abri de nuit a déménagé quatre fois. Une première fois, de l’ancienne implantation derrière la gare devenue trop petite pour les normes covid. Il s’est ensuite installé au hall sportif de l’école de Basse-Enhaive qui a par après récupéré le local pour les activités sportives. Et pour le moment, l’abri de nuit est hébergé temporairement dans un bâtiment rue Mottiaux à Jambes. C’est donc la quatrième fois qu’il faut déménager et équiper le nouveau site avec les 63 lits du plan hiver.

Le président du CPAS espère que l’abri de nuit pourra rester au moins deux, voire trois ou quatre ans dans l’ancienne caserne à Jambes avant qu’elle ne soit vendue et transformée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK