Namur: Des mots et une vidéo pour le respect commun à l'Etablissement des Soeurs Notre-Dame

Les messages écrits à la craie dans la cours
3 images
Les messages écrits à la craie dans la cours - © Institut des Soeurs Notre-Dame de Namur

"Nous devions faire quelque chose". Les élèves de cinquième et rhéto de l'Etablissement des Sœurs Notre-Dame dans le centre de Namur voulaient montrer leur solidarité après les attentats de mardi à Bruxelles. Ils ont donc lancé un projet original : une caméra, un micro et les 600 élèves de l'école qui pouvaient venir glisser un mot ou une phrase. Seuls ou à plusieurs. Le montage de la séquence est en cours, elle sera ensuite publiée sur les plate-forme internet comme Youtube.

"On est tous des individus. Mais lorsqu'on se rassemble, on change", confie Sabrina, 17 ans et à l'origine du projet. "Un individu + un individu, cela crée un communauté, cela crée une famille. Et ici c'est la famille Notre-Dame qui s'exprime". Toutes les origines et toutes les religions sont représentées au sein de l’établissement, ce qui donne une richesse et une variété des témoignages. "D'autant que des élèves de chaque année ont participé", renchérit Arnaud 17 ans également. "C'est d'ailleurs assez drôle, on constate que les premières années ont un avis beaucoup plus émotif, alors que plus on monte dans les années, plus les propos deviennent rationnels".

Plus d'une centaine d'élèves ont finalement témoigné face caméra, soit presque un sur cinq. L'école a aussi permis aux jeunes d'écrire leurs messages à la craie dans la cours de récré sur le modèle de ce qui se fait place de la Bourse à Bruxelles. Ils ont aussi organisé un rassemblement vendredi matin, toujours dans la cours de récré pour déployer une banderole avec un message clair : "L'Union fait la force". La devise de notre pays, qui est on ne peut plus d'actualité en cette période de troubles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir