Namur autorise la nage sportive dans la Meuse

On connaissait la traversée hivernale de la Meuse pratiquée traditionnellement en cité hutoise, la nage en eau vive est, à présent, également autorisée à Jambes. Le service public de Wallonie vient de donner son accord pour l’organisation de deux séances de nage encadrée au départ de la caserne du génie, jusqu’à fin septembre.

Mesures de sécurité

Il est un peu moins de dix heures quand les premiers nageurs plongent dans une eau à 25 degrés. "Elle est limite pas assez froide", sourit l'un d'eux.

Depuis leur zodiac, les sauveteurs et leurs chiens surveillent la quarantaine de participants à l’eau. "La législation dit qu’il faut au moins un titulaire du brevet de sauvetage aquatique pour surveiller l’activité," explique Maxime Mathieu, l’un des sauveteurs mobilisés. "Ce qui est risqué, ce sont les autres embarcations, les kayaks, les lignes de pêche, certains courants et les coups de panique", ajoute le maître-nageur.

L’autorisation des autorités régionales dépend aussi d’un cahier des charges qui garantit l’encadrement des nageurs. "Il faut savoir que les voies navigables comme la haute Meuse ne sont pas des endroits où l’on peut nager librement. On a donc mis en place un système de bonnets communs à tous les participants, des bouées pour les identifier ou encore l’appui de kayakistes postés le long du parcours. Ceux-ci peuvent répondre directement en cas de souci", ajoute Arnaud Kivits, l’un des organisateurs.

Entraînements jusqu’en septembre

La plupart des participants sont des triathlètes qui jusqu’ici devaient s’entraîner dans le fleuve à Huy ou en bassin de natation. "Ici on peut faire de grandes distances et c’est ce qu’il faut pour l’entraînement au triathlon", se réjouit Maël, 16 ans.

Désormais, les adeptes de la discipline disposent d’un nouveau spot en terre namuroise : "La vue sur la citadelle est vraiment exceptionnelle. C’est magnifique", commente une nageuse de Gembloux.

Les entraînements se dérouleront le mardi et le samedi jusqu’à fin septembre. Le nombre de nageurs est limité à 45 participants simultanément dans la Meuse.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK