Namur: des fouilles pour retrouver un corps enterré dans un champ à Bouge

C'est la police de Namur qui a reçu la lettre anonyme annonçant qu'un corps était enterré à Bouge
C'est la police de Namur qui a reçu la lettre anonyme annonçant qu'un corps était enterré à Bouge - © BelgaImage

Une curieuse affaire mobilise en ce moment la justice et les services de police à Bouge, près de Namur. Des fouilles ont été menées dans un champ mercredi, pour la deuxième fois en quelques jours: un corps pourrait être enterré à cet endroit.

Pourrait, car le conditionnel est bien de mise dans ce dossier qui laisse les enquêteurs perplexes. Il y a peu, la police de Namur a reçu une lettre anonyme d’un homme qui affirme avoir enterré dans ce champ le corps de sa mère décédée il y a plusieurs années. L’auteur du courrier ne parle pas d’un meurtre, il écrit simplement que sa mère est morte et qu’il ne l’a pas signalé car il voulait continuer à toucher la pension qu’elle recevait. Il ajoute encore que s’il dévoile tout aujourd’hui, c’est parce qu’il part à l’étranger.

Une plaisanterie douteuse?

Une enquête a donc été ouverte mais elle n’a pas permis d’identifier l’auteur de ce courrier, ni la dame prétendument décédée. Les fouilles qui ont mobilisé plusieurs services, comme la cellule d’identification des victimes, n’ont rien donné.

Le parquet et les enquêteurs feront le point sur ce dossier dans les prochains jours. Il y a fort à parier que l’affaire sera classée, faute d’éléments concrets. A moins d’une surprise, il n’y aura plus de fouilles. La justice n’exclut pas l’hypothèse d’une mauvaise blague.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK