Mobilisation à Beauraing contre l'expulsion d'une famille camerounaise, Aëlle et sa maman restent en Belgique

Une très bonne nouvelle pour Aëlle, 11 ans, et sa maman. Elles peuvent rester en Belgique. Elles l'ont appris aujourd'hui. Elles ont obtenu un permis de séjour provisoire d'une durée de un an.

Après neuf ans de procédure de demande d'asile, la famille qui vit à Pondrôme avait reçu l'ordre de quitter le territoire.
Après l'introduction de cinq demandes d'asiles, elles étaient arrivées au bout des possibilités. Ces dernières années la loi s'est durcie. Pour réexaminer une demande, il faut impérativement un élément neuf. Un élément qui prouve que la vie des personnes est en danger dans le pays d'origine.

L'annonce de cette expulsion prochaine avait suscité l'émoi dans le village de Pondrôme. Les enseignants d'Aëlle, des citoyens et le bourgmestre se sont mobilisés.

Une procédure exceptionnelle

La procédure d'asile anormalement longue et la forte mobilisation dans le village ont débouché sur une procédure de régularisation exceptionnelle pour Aëlle et sa maman. Elles devront d'ici maximum un an prouver leur intégration dans la commune : la scolarisation d'Aëlle, un travail pour la maman etc.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK