"Mes droits au bahut": une appli de l'UNamur qui renseigne les élèves sur leurs droits scolaires

"Mes droits au bahut" une application en langage simple pour expliquer aux jeunes de 6 à 18 ans leurs droits et leurs devoirs à l'école.
2 images
"Mes droits au bahut" une application en langage simple pour expliquer aux jeunes de 6 à 18 ans leurs droits et leurs devoirs à l'école. - © Monika Wachter - RTBF

"Est-ce qu'un prof peut m'interdire d'aller aux toilettes pendant les cours ? Ai-je le droit de ne pas être sur la photo de classe ?" La nouvelle application "Mes droits au bahut" donne dans un langage simple des réponses à ces questions juridiques souvent complexes. Jancy Nounckele est chercheuse en droit de la famille à l'UNamur et coordinatrice du projet. "Nous avons répondu à un appel à projet du Fond Houtman qui consistait à aider les jeunes en difficultés pour un accès aux droits scolaires". Avec les 25.000 euros de subsides, la chercheuse a pu développer une application pour Smartphones. Trois étudiants en sciences économiques qui participent au Computer Science Labs CSLabs de l'UNamur ont créé la plate-forme. L'application s'adresse aux jeunes entre 6 et 18 ans. "Le but est que les jeunes et leurs parents puissent vraiment comprendre le vocabulaire." Il est un fait que le langage juridique est souvent très compliqué et incompréhensible pour les non avertis. Voici un exemple concret.

Un professeur peut-il regarder le contenu de mon GSM s'il me soupçonne d'avoir triché pendant l'interro ?

La réponse est concise et s'adresse directement à l'élève : "Non, il ne peut pas regarder le contenu parce que cela porte atteinte à ta vie privée et de ceux qui ont communiqué avec toi sur ton GSM. Ton professeur peut regarder le contenu de ton GSM uniquement si tu donnes explicitement ton accord. Si tu est mineur, il faudra également l'accord de tes parents. Par contre, s'il te surprend à regarder ton GSM alors que cela t'est interdit, il peut tout à fait te le confisquer pour une durée déterminée, par exemple jusqu'à la fin du cours."

Remettre l'église au milieu du village

L'application aborde aussi les questions sur l'exclusion scolaire ou encore les recours contre les décision de l'école. "Mais il ne s'agit pas de donner des armes aux jeunes pour attaquer les professeurs ou l'école, explique Jancy Nounckele, le but est de remettre un peu l'église au milieu du village et que tant l'école puisse se retrouver dans le droit à respecter que les élèves et leurs parents, qu'ils puissent vraiment savoir à quoi s'attendre de l'école".

"Mes droits au bahut" comporte quatre onglets: les questions et les réponses, les définitions, les contacts et liens utiles et finalement l'organisation générales des écoles primaires et secondaires. Il reste un regret. "Mes droits au bahut" ne peut être téléchargés que sur Google Play, donc Android. Ils ne fonctionnent pas sur l'iOS d'Apple.  Le développement d'une telle plate-forme côute très chère, entre 15.000 et 20.000 euros. Les subsides du Fond Houtman ne permettent pas de développer l'application dans les deux langages. Mais en cas de succès, il sera peut-être possible de trouver les moyens financiers pour la proposer aussi pour les iPhones.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK