Location de kayaks sur la Lesse: Dinant Evasion relance son activité contre l'avis de la Région wallonne

Imbroglio concernant la descente de la Lesse en province de Namur. Elle est autorisée depuis le 4 mai aux propriétaires de kayaks, mais depuis ce jeudi matin, il est aussi possible de louer du matériel. La société Dinant Evasion a décidé de relancer son activité, contre l’avis de la Région wallonne.

En résumé, la question centrale dans cette affaire est la suivante: le kayak est-il un sport ou un loisir? Si c’est un loisir, alors en principe la descente de la Lesse doit être interdite, comme toutes les activités touristiques et récréatives, c’est ce que dit le Conseil national de Sécurité. La Région wallonne a même spécifié que la location de kayaks à des fins récréatives n’était pas autorisée.

Mais si on considère que le kayak est un sport, comme le vélo par exemple, alors il n’y a manifestement pas de raison de s’opposer à la réouverture de la Lesse. Selon le Conseil national de Sécurité, les activités physiques en plein air sont autorisées, tout comme la location et la vente de matériel.

Tout est donc question d’interprétation. Et entre ces deux possibilités, Dinant Evasion a choisi. Pour elle, le kayak est bien un sport.

Rassemblements interdits sur les plages

Le bourgmestre de Dinant, Axel Tixhon, ne voit pas lui non plus pour quel motif on pourrait interdire la pratique du kayak. A condition, bien sûr, que les kayakistes ne se rassemblent pas en nombre sur les quelques plages de la Lesse. Il y aura des contrôles et toute infraction pourra être punie d'une amende de 250 euros.

Même en kayak les gestes anti-Covid sont donc d’application. Et les consignes sont claires, il est interdit de s’arrêter sur le parcours et d’échanger le matériel. Par ailleurs, la descente de la Lesse ne sera possible que sur réservation et pour les personnes vivant sous le même toit.