Lessive: nouvelle mouture pour le "jardin des Paraboles"

nouvelle mouture pour le projet immobilier "le jardin des paraboles" à Lessive.
nouvelle mouture pour le projet immobilier "le jardin des paraboles" à Lessive. - © Tous droits réservés

Le projet de village intergénérationnel "le jardin des Paraboles" verra-t-il un jour le jour à Lessive sur le site des anciennes antennes Belgacom ? La première mouture de ce projet a été rejetée en février dernier. Suite à la mobilisation citoyenne, la commune de Rochefort a refusé le certificat urbanistique demandé par le promoteur au motif notamment que le projet était trop grand et dangereux pour la biodiversité.

Le site jouxte une zone Natura 2000. Dans le projet, une forêt d’arbres tricentenaires pourrait servir de cadre à la construction de dizaines de bungalows. Une nouvelle mouture a été présentée jeudi aux citoyens alors qu’une nouvelle étude d’incidence commence.

Le "jardin des Paraboles", c’est quoi ? Un projet privé de village pour séniors avec, d’un côté une maison de repos et de soins mais aussi des bungalows, des installations hôtelières, des aires de rencontre comme des plaines de jeux… L’idée étant d’avoir une certaine mixité avec des familles. Un nouveau village qui dans sa première version comptait 1200 résidents et empiétait sur 15 hectares de forêt tricentenaires. Un projet pharaonique, mégalo et dangereux pour la biodiversité et la ruralité, selon le collectif citoyen qui s’oppose au projet.

La nouvelle version revoit les ambitions à la baisse. Selon les explications données par le promoteur Christophe Nihon, de 15 hectares de forêt, on passe à 7 à bâtir ; et de 1200 résidents à 700. "L’idée n’est pas de raser la forêt. Les bungalows seront construits sur pilotis pour la préserver un maximum. On ne fera que des coupes chirurgicales", explique Christophe Nihon.

Le collectif citoyen reste très sceptique

Pour le collectif citoyen, les critiques restent les mêmes : le projet est toujours démesuré et reste un danger pour la ruralité et la biodiversité. "On passe de 1200 habitants à 700 dans ce nouveau projet, cela reste énorme quand on sait que le village de Lessive - qui est voisin - en compte 270. Là, on est dans quelque chose de tout à fait disproportionné par rapport au caractère rural de la région", explique Pol Bouche du collectif. Le collectif qui s’inquiète aussi toujours du sort qui sera réservé à la forêt tricentenaire.

Le collectif défend, lui, l’idée d’un projet citoyen qui n’utiliserait que le bâti existant.

L’étude d’incidence est donc lancée. A l’issue de cette étude, une nouvelle demande de permis sera déposée, accompagnée d’une nouvelle enquête publique.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK