Les taxis namurois bientôt tous blancs et électriques ?

Les différentes sociétés de taxis namuroises ont reçu cette semaine une lettre de la ville de Namur stipulant que dans les 7 années à venir tous les taxis devront être blancs et électriques ou hybrides. Le point sera discuté ce jeudi 27 juin 2019, le Conseil Communal de Namur doit adopter le nouveau règlement communal sur l’exploitation des services de taxis.

Pourquoi étaler la mesure sur 7 années ? Simplement parce qu’une société de taxis basée en Wallonie doit renouveler ses véhicules au plus tard tous les 7 ans. Une fois le point adopté, chaque fois qu’un taxi devra être renouvelé, il devra être électrique ou hybride.

Du côté des sociétés de taxis, on n’est pas contre l’idée de passer à l’électrique. Néanmoins, certains points inquiètent comme l’aspect financier "un véhicule électrique c’est le double d’un véhicule classique" explique Pierre-Alexandre Sicurella, administrateur des taxis Buronville et Sicurelle. "L’année prochaine, j’aurais 4 véhicules à changer. Je dois économiser". L’administrateur craint de devoir diminuer la taille de sa flotte "si je n’ai pas les finances pour acheter un véhicule électrique, au bout de trois mois, je dois rendre la plaque à la ville".

L’aspect pratique et la fiabilité des véhicules électriques interpellent également les gestionnaires des taxis. "Un petit véhicule électrique c’est 200 kilomètres d’autonomie, ce n’est pas assez pour un taxi. En plus Namur n’est pas prêt, il n’y a pas de borne de recharge" décrit Lutsiu Ekrem, gérant de Taxis Express Namur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK