Les scolytes qui déciment les sapins, une aubaine pour changer le visage de la forêt wallonne

Depuis plusieurs années, les scolytes font des ravages dans les forêts de sapins. En Wallonie, plusieurs centaines d’hectares ont déjà été touchées par ces insectes qui font mourir les arbres. Les propriétaires sont alors obligés de les abattre rapidement. La sécheresse et les chaleurs de ces derniers étés ont encore amplifié le phénomène. Parmi les victimes, le domaine d’Haugimont situé à Gesves. Il s’agit d’une propriété de 360 hectares de bois appartenant à l’université de Namur. Ces derniers mois, plusieurs hectares de sapins ont dû être abattus en catastrophe pour éviter que le bois ne perde trop de valeur.

Mais plutôt que de replanter à nouveau des sapins, le gestionnaire du site a eu une autre idée : "Nous avons imaginé récolter les glands et les semis de chêne qui se trouvent en dessous des chênes. Vu leur densité et le manque de lumière, ils avaient très peu de chance de survivre." Et l’équipe de Simon Hauser, régisseur du domaine, a commencé l’année dernière à les replanter dans la zone déboisée : "Nous avons planté des glands l’année dernière à la place des sapins dans des endroits stratégiques à l’ombre et à l’abri des prédateurs. On voit déjà les premiers résultats. Quelques plantes ont survécu et sont prometteuses". Le but de l’opération est de recréer une forêt telle qu’elle existait en Wallonie il y a une centaine d’années, avant que les exploitants forestiers en manque de bois ne plantent massivement du sapin. Une opération qui se fait à moindre coût : "Hormis la main-d’œuvre pour déplanter et replanter, les semis sont gratuits, offerts par les chênes de la propriété".

Charles Debois, président de l’ASBL Prosilva, encourage tout le monde à agir de la sorte : "Chaque promeneur peut récolter quelques glands ou des jeunes chênes d’un an à peine lors de sa promenade en forêt. Il peut ensuite les replanter dans des clairières qui accueillaient auparavant des sapins ou tout simplement là où ils ont de bonnes chances de grandir grâce à la lumière".

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 13h
en direct

La Une

JT 13h