Les forains namurois souhaitent la tenue de la Foire de juillet, jusqu'ici annulée

La Foire de Namur, il y a quelques années
2 images
La Foire de Namur, il y a quelques années - © Bia-bouquet

La décision avait été prise d’annuler l’édition 2020 de la Foire de Namur, qui se déroule chaque année dans le quartier des casernes. Suite à l’annonce, au dernier Conseil National de Sécurité, que les événements forains pourront se tenir, moyennant une série d'adaptations sanitaires, à partir du 1er juillet, les forains namurois demandent au bourgmestre que la Foire de juillet ait bien lieu cet été.

Le bourgmestre de Namur, Maxime Prévot (cdH) recevra lundi les représentants des forains. Ceux-ci auront alors l’occasion de lui présenter un plan détaillé, qui explicitera les différentes méthodes utilisées pour garantir le respect des mesures sanitaires. "Durant les mois où nous sommes restés à la maison, nous avons pu préparer un gros dossier, avec un cahier des charges pour rouvrir, avec les conditions sanitaires nécessaires : gel, distance, etc.", explique ainsi Jean Busch, forain et président du comité de la Foire de Namur.

Car les 73 forains de la Foire de Namur sont à l’arrêt depuis la fin février. "On aimerait bien recommencer à travailler. Les parcs d’attractions ont rouvert, les marchés aussi, alors pourquoi pas nous ?", évoque notamment Jean Busch, "La Foire de Bruxelles va également avoir lieu, donc on se base sur cela".

Les forains namurois souhaitent ainsi que la Foire puisse se tenir du 10 au 27 juillet.

"Des mesures strictes continuent de devoir être respectées", rappelle le bourgmestre

Dans un courrier adressé aux forains, le bourgmestre, Maxime Prévot, s’est dit "conscient des difficultés économiques dans lesquelles cette situation sanitaire inédite a dû plonger les forains".

Il explique également que "le déconfinement n’est pas total" et "que des mesures strictes continuent de devoir être respectées", évoquant l’ordonnance communale adoptée afin d’interdire à Namur la tenue de tout événement de plus de 1000 personnes cumulées d’ici la fin du mois d’août. "Si on s’en tient strictement à cette ordonnance […], la Foire de juillet à Namur ne pourrait pas se tenir. Le seul élément qui m’amène à utiliser le conditionnel dans la phrase précédente, plutôt que d’affirmer de manière nette et sèche toute impossibilité pour la foire de reprendre tout ou partie de ses activités, c’est le fait qu’à la lecture de l’arrêté ministériel paru ce 30 juin, il ressort que les forains et les foires sont repris parmi les dispositions relatives aux marchés hebdomadaires et non pas sous le chapitre relatif aux événements. Peut-être s’agit-il là d’un élément qui devrait permettre, sous toute réserve, de s’écarter de l’ordonnance prise par la Ville de Namur".

Autre difficulté : le parking des casernes, où se tient d’habitude la foire, ne sera pas disponible cet été, puisqu’il est accessible gratuitement à la population, tandis qu’un chantier a lieu Place des Cadets.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK