Les communes rurales auront aussi leurs espaces de co-working

le Ministre de la Ruralité René Collin en visite chez Co working Namur pour le lancement de l'appel à projet d'espaces de Coworking en milieu rural.
le Ministre de la Ruralité René Collin en visite chez Co working Namur pour le lancement de l'appel à projet d'espaces de Coworking en milieu rural. - © sbo@rtbf.be

Les 8 espaces de co-working du réseau CoWallonia ont le vent en poupe et c'est sur base de ce succès que le ministre René Collin, en charge notamment de la Ruralité, vient de lancer un appel à projets pour susciter le développement de tels espaces dans les communes rurales et semi rurales.

Il y a là en effet une réelle opportunité confirme le ministre: "Il y a 229 communes rurales ou semi rurales sur les 262 communes de Wallonie et il faut là aussi y trouver les mêmes services qu'en milieu urbain, au niveau de l'entreprenariat et de l'économie. Les espaces de co-working qui seront retenus, soit deux par province, viendront ainsi compléter le réseau urbain de co-working déjà existant."

Dix projets maximum pourront se partager l'enveloppe ministérielle d'un million d'euros, cela donne cent mille euros par nouvel espace alloué pour équiper les locaux en matériel et mobilier de qualité mais et surtout à assurer le salaire de la personne qui animera les lieux.

Car si les espaces de co-working reposent avant tout sur trois maîtres mots, encore faut il que l'espace vive, ajoute René Collin. "'Work, Learn and Connect: Travailler, Apprendre et Connecter' certes, mais aussi faire vivre l'espace. Ce qu'il faut donc, c'est un vrai projet d'animation, qui donnera une âme au projet et le rendra viable. Après les trois premières années, la structure doit être viable et autonome".  

Les nouveaux espaces ainsi crées rejoindront le réseau déjà existant de CoWallonia que coordonne Lisa Lombardi. Pour elle, il ne fait aucun doute que cet appel à projets remportera un franc succès. "Il y a un public d'indépendants qui attend d'avoir ces espaces en milieu rural et je sais aussi que des entreprises privées mais aussi publiques sont en attente de ces endroits pour entre autre, faciliter la mobilité de leurs salariés".

Toute commune rurale ou semi rurale est donc invitée à étudier les besoins en la matière mais cet appel à projets peut aussi être remporté par une intercommunale, une fédération professionnelle ou encore une association active de la commune.

Les projets devront être rentrés pour le 15 mai au plus tard.

Plus d'information via le mail suivant : appelaprojets.DDR.dgo3@spw.Wallonie.be

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK