Les bénévoles du Resto du Coeur namurois récoltent 4 Tonnes de vivres

Une affiche que l'on retrouve deux fois par an dans les grandes surfaces namuroises.
3 images
Une affiche que l'on retrouve deux fois par an dans les grandes surfaces namuroises. - © sbo@rtbf.be

 Quatre tonnes, c'est bien, mais c'est beaucoup moins que l'an dernier. En 2017, au début du mois d'avril suite à l 'opération Caddies, les équipes de bénévoles du Resto du Cœur namurois avaient récolté 5,5 tonnes !  Comment peut -on expliquer cette différence? la réponse , c'est Roberto Galante, directeur du Resto du Cœur de Namur qui nous la donne. " Il y a selon moi, deux raisons à cela: la première est que Pâques tombait cette année en début de mois. Il nous aurait été difficile de demander à nos bénévoles de travailler ce week-end là. Nous avons donc reporté à la mi-avril. Et puis je pense que la météo particulièrement clémente de ce samedi a poussé les gens à jouer la carte du jardin, de la farniente ou des promenades en nature plutôt que d'aller faire leurs courses. Mais ce n'est certainement pas une question de générosité."

Les bénévoles ont donc récolté 4 tonnes de vivres non  périssables ce samedi. Ils vont servir à composer les colis alimentaires,la première mission du resto Namurois,  mais aussi à cuisiner les repas équilibrés qui sont offerts cinq jour par semaine aux bénéficiaires. "Nous avons 4 types de colis alimentaires et ils sont distribués selon les besoins évalués par nos assistantes sociales. Ainsi,  il y a aussi les colis d'urgence, destinés aux familles et /ou aux isolés qui se retrouvent dans le besoin suite à un accident de la vie. Tous les trois mois, le circuit de distribution est réévalué. Mais nous avons constamment besoin de vivres non périssables. Bien souvent, ce sont surtout des pâtes que les gens donnent mais aussi des produits plus spécifiques  comme les céréales, les biscuits, les plats préparés. Toutefois, lorsque nos besoins ne sont pas comblés avec les dons, nous avons aussi l'obligation d'acheter les matières premières; c'est aussi pour cela que les dons financiers sont les bienvenus."

L'an dernier, le resto du Cœur de Namur a distribué pas moins de 21.000 colis alimentaires et préparé 13215 repas chauds qui ont été soit emportés soit consommés sur place.

En ce début d'année, pas moins de 5484 colis ont déjà été distribués. Et de rappeler que la pauvreté n'a ni frontière, ni saison, les besoins des plus précarisés sont présents tout au long de l'année.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK