Les "Agricultrices namuroises 4.0" lancent les Boîtes de Noël à la française

Véronique Janssens-Brahy, agricultrice à Sart-Saint-Laurent, dans la commune de Fosses-la-Ville, devant des Boîtes de Noël qu'une autre agricultrice namuroise vient de lui apporter. Elles seront distribuées aux personnes démunies par l'asbl Une main tendu.
2 images
Véronique Janssens-Brahy, agricultrice à Sart-Saint-Laurent, dans la commune de Fosses-la-Ville, devant des Boîtes de Noël qu'une autre agricultrice namuroise vient de lui apporter. Elles seront distribuées aux personnes démunies par l'asbl Une main tendu. - © Monika Wachter - RTBF

Elles sont treize Namuroises, les "Agricultrices 4.0". Elles lancent cette année un projet solidaire, les "Boîtes de Noël""Nous avons vu que les Françaises avaient fait l’action boîtes de Noël. On leur a demandé si on pouvait les copier. Elles étaient enchantées par cette idée" explique Véronique Janssens, agricultrice à Sart-Saint-Laurent près de Fosses-la-Ville et présidente provinciale namuroise de l’Union wallonne des agricultrices.

Cinq objets dans une boîte à chaussures customisée

A l’intérieur de la boîte, les participants doivent ranger cinq objets : un truc pour tenir chaud comme un bonnet ou des gants, un truc bon comme des biscuits ou du chocolat, un objet de loisir comme un livre, un produit de beauté comme du parfum ou du savon. Et pour terminer un petit mot doux pour souhaiter un joyeux Noël. Le projet a pris beaucoup d’ampleur, des écoles y participent et de plus en plus d’agricultrices se proposent comme points relais dans quasi toute la Wallonie. Véronique Janssens tient à souligner qu’il ne s’agit pas d’une action politisée. "Ce sont vraiment nous, les treize agricultrices qui sont à la base de cette initiative. C’est une action de solidarité au grand cœur". L’association namuroise "Une main tendue" distribuera les boîtes aux personnes précarisées.

Les agricultrices 4.0

Le groupe "Agricultrices 4.0" est né l’année dernière, à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’Union wallonne des agricultrices. Chaque groupe provincial était invité à lancer un projet sur le thème "agricultrices dans vingt ans". "Nous avons choisi la communication. Donc nous avons lancé une page Facebook pour expliquer notre travail au quotidien sans tabousLes retours sont très positifs. C’est positif et constructif".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK