Le Modèle "Tubbe" arrive dans les maisons de repos

Depuis 3 ans, une maison de repos d’Andenne a adopté le modèle "Tubbe" pour améliorer le bien-être de ses pensionnaires. Ce modèle veut remettre le pensionnaire au centre des décisions, qu’elles soient individuelles ou collectives.

A l’origine 6 maisons de repos (3 en Flandre et 3 en Wallonie), en collaboration avec la Fondation Roi Baudouin, ont décidé d’adopter ce type d’organisation venu tout droit de Suède. Aujourd’hui l’heure est au bilan, et il est plutôt bon. A tel point que le gouvernement Wallon veut amplifier le développement de ce modèle dans les maisons de repos.

La ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale devrait d’ailleurs annoncer un partenariat avec la Fondation Roi Baudouin et l’AVIQ (l’Agence wallonne pour une vie de qualité) ce jeudi 23 janvier.

Le "Tubbe" c’est quoi ?

Le "Tubbe" est un modèle d’organisation qui remet les pensionnaires au centre de l’attention. Antoine Thiry est le directeur du centre Sainte-Barbe qui a adopté le "Tubbe" pour le projet pilote : "On part du principe que le pensionnaire est chez lui. C’est en quelque sorte un renversement de paradigme. C’est à nous de nous adapter à lui dans la mesure du possible."

Grâce à cela le résidant qui souhaite se coucher plus tard ou se lever plus tôt en a le droit. Il peut aussi décider s’il va manger ou pas. Des exigences qui sont écoutées mais qui ne peuvent pas toujours s’appliquer puisqu’il faut aussi tenir compte des possibilités du personnel.

Des décisions prises en groupe

Les besoins des pensionnaires sont donc très largement entendus mais aussi leurs idées. "Nous voulions repeindre une partie de notre centre. Lorsque le peintre est venu, il était très surpris de se retrouver nez à nez avec une vingtaine de pensionnaires. Ensemble, ils ont discuté pour ensuite décider de ce qui irait le mieux pour nos couloirs", explique Antoine Thiry le directeur du centre.

Mais cette prise de décision collective s’exerce aussi sur le choix des menus, l’organisation d’apéritifs ou même pour l’organisation d’ateliers participatifs.

Avec la méthode "Tubbe" nos aînés reprennent le pouvoir.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK