Le Furet du Nord tire un premier bilan très positif pour ses deux librairies à Namur et Louvain-la-Neuve

La librairie Furet du Nord tire un bilan très positif après un an et demi d’implantation en Belgique.
La librairie Furet du Nord tire un bilan très positif après un an et demi d’implantation en Belgique. - © RTBF

Le Furet du Nord tire un bilan très positif après un an et demi d’implantation en Belgique. En février 2018, le spécialiste français du livre avait racheté les deux magasins Chapitres.be, ex-Libris Agora, à Namur et à Louvain-la-Neuve. Pierre Coursières, président du Furet du Nord, ne se voyait pas arriver en terrain conquis. Il avait prévenu ses équipes, la Belgique n’est pas la France. "Globalement, cela se passe bien. Les équipes wallonnes sont passées sous l’enseigne du Furet du Nord avec beaucoup d’enthousiasme. La première année, on a perdu de l’argent. Mais ça c’était normal, le temps de se mettre en place. Depuis le début de l’année, les choses se passent très bien. Pour faire extrêmement simple : on a mis un an à comprendre les enjeux, les ressorts, les modes de fonctionnement et de consommation de nos clients wallons". Il pense que les deux magasins seront déjà rentables à la fin de l’année.

30 à 40% de titres supplémentaires

Le Furet du Nord a fortement renforcé l’offre des livres avec 30 à 40% de titres supplémentaires. "Pour nous, il était important de renforcer cette offre et d’aller sur tous les types de librairies, explique Pierre Coursières. C’est pour ça qu’on a aussi considérablement renforcé l’offre en bandes dessinées Manga, l’offre en policiers et l’offre en tourisme par exemple."

Les nouveaux produits ont surpris les clients wallons

Le Furet du Nord a aussi développé des produits hors livres, comme la papeterie, une partie importante de l’offre de l’enseigne française, surtout implantée dans le nord de la France. "Dans l’offre de papeterie, les demandes pour certaines marques ne sont pas du tout celles qu’on a en France. Le fait de trouver des produits hors livres, par exemple des jeux et des jeux de tables, dans une librairie, a aussi surpris nos clients belges."

L’enseigne Furet du Nord n’était pas une enseigne inconnue des Wallons

"Ce que nous avons vraiment apprécié, c'est que les Wallons sont rentrés naturellement dans une enseigne que, finalement, ils connaissent plutôt bien puisque nos clients sur les deux magasins nous disent venir de temps en temps à Maubeuge, à Valencienne, à Lille faire leurs achats. Et donc, l’enseigne Furet du Nord n’était pas une enseigne inconnue de nos clients. Et ça, c’est très important."

Thomas Dechamps était en direct de Lille pour l'ouverture des deux librairies en Belgique 15/02/18

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK