Le fort d'Emines est à vendre

L'entrée du fort d'Emines
L'entrée du fort d'Emines - © Sophie Mignon - Belga

C'est une annonce de vente inhabituelle que les namurois ont pu découvrir cette semaine. Un fort de 14-18 est à vendre. Et ce n'est pas n'importe lequel : c'est le fort d'Emines, à La Bruyère, un des neuf édifices militaires qui formaient la ceinture de défense de Namur. C'est surtout le fort le mieux conservé de tous. Il appartient à un propriétaire privé. Il a décidé de le vendre pour un million d'euros.

La fortification a été mise en vente sur le site d'une agence immobilière. Voici sa description : un bien exceptionnel, érigé à la fin du 19e siècle, inchangé depuis 1914. Haut lieu historique. Surface du terrain : 6 hectares, essentiellement des bois. Surface habitable : 3000 mètres carrés.

La surface habitable, c'est l'ancien fort avec ses salles, ses tunnels et ses coupoles. L'actuel propriétaire Albert Hublet l'a acheté il y a 23 ans pour faire plaisir à son père qui y avait travaillé pendant l'occupation en 40-45. Il s'est pris d'amitié pour ce vieux fort, l'a déblayé et nettoyé, remplacé une porte par-ci et un plancher par-là. 

L'an dernier, il a ouvert le fort d'Emines au public pour le centenaire de 14-18.

En échange, les pouvoirs publics l'ont remis aux normes. Mais voilà, Albert Hublet et sa femme ont un certain âge. Ils ont donc décidé de le mettre en vente. Le plus cher possible, un million d'euros. "L'année des commémorations c'est le bon moment" disent-ils.

Le bourgmestre de La Bruyère serait intéressé. Il voudrait en faire profiter les mouvements de jeunesse. "Mais pas à ce prix, c'est beaucoup trop cher". Il est d'accord de donner maximum 125 000 euros. Le fort cherche donc toujous un acquéreur qui doit tenir compte d'une donne : le lieu doit rester accessible au public jusqu'à la fin des commémorations en novembre 2018.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK