Le château de Noisy ne sera probablement pas classé

Grâce à la démarche de l’asbl ARESNO (Association  pour la Restauration et la Sauvegarde de Noisy) constituée pour préserver le château, les lieux bénéficient d’une protection comparable à un classement. Mais cette protection ne vaut que pour un an seulement, le temps d’instruire un dossier qui permette – ou non – d'organiser la préservation durable du château de la Mirande. Aux dernières nouvelles, c'est pourtant loin d'être gagné.

Classement problématique...

Aujourd’hui, il nous revient que ce classement est compromis. L’administration va rendre un rapport qui ne laisse guère d’espoir. La Mirande a beau être le dernier château de cette envergure en Wallonie, la dégradation des lieux serait telle qu’il ne resterait quasi rien à classer. Les démarches louables des riverains sont sans doute venues un peu trop tard.

Pourtant l’asbl qui milite pour la protection du château n’entendra probablement pas les choses de cette oreille. Elle se dit prête à introduire des recours jusqu’au plus haut niveau, évoquant même l’UNESCO.

... Mais il reste une ouverture

Cela étant, son principal espoir réside surtout dans l’intérêt manifesté par différents repreneurs : des investisseurs belges, hollandais et même australiens qui pourraient, par exemple, faire du château de Noisy un hôtel-restaurant.
Reste que le propriétaire des lieux s’est jusqu’ici montré allergique à toute idée de céder le château de la Mirande ou même de consentir à un bail emphytéotique. Ce qui, par avance, compromet la plupart des initiatives.

Carl Defoy

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK