Le BEP présente ses services aux nouveaux élus communaux et provinciaux namurois

Le BEP présente ses services aux nouveaux élus communaux et provinciaux namurois
2 images
Le BEP présente ses services aux nouveaux élus communaux et provinciaux namurois - © Monika Wachter - RTBF

Au lendemain des élections communales et provinciales d'octobre 2018, le BEP, le bureau économique de la province de Namur, a fait un constat: quatre personnes sur dix étaient de nouveaux élus sans aucune expérience de la gestion communale. Il a donc voulu mettre son savoir-faire et les connaissances de son personnel en avant. Le Welcome Pac est né. C'est un programme constitué de dix huit séminaires, ateliers et visites de bâtiments. Ingrid Bertrand, responsable communication du BEP explique: "L'idée était de présenter aux nouveaux mandataires la panoplie de services qu'offre le BEP pour pouvoir les accompagner dans leurs projets. Ça peuvent être des projets architecturaux, en matière d'aménagement du territoire, de Smart City, de tourisme, de dépollution des sols, bref, montrer que le BEP est vraiment présent à leur côté pour les aider à réfléchir leurs projets".

Succès de la séance consacrée à la réduction de l'empreinte énergétique

Ce jeudi, une cinquantaine de mandataires mais aussi de membres du personnel communal venue de toute la province ont assisté à l'atelier "comment réduire l'empreinte énergétique d'une commune". Parmi les orateurs, Clément Cassart, responsable énergie de la commune de Fernelmont, explique l'importance de la présence de capteurs dans les bâtiments communaux. "Les capteurs nous ont permis de déterminer que différents postes comme la ventilation et les serveurs consomment le plus. Il est important de les contrôler quasiment au quotidien pour éviter les dérives de consommation comme on a pu le vivre à Fernelmont dans le cadre de cette surconsommation de ventilation qui étaient très couteuses pour les finances communales".

Nouveaux et anciens élus

Parmi le public, Rachelle Vafidis, la toute nouvelle échevine de l'environnement et de l'énergie de La Bruyère. "Nous voulons mettre en place une réelle stratégie en terme d'économie d'énergie. On est loin du compte aujourd'hui. Donc je pense qu'on peut faire des économies substantielles avec des petits changements d'habitudes auprès de tout un chacun pour les bâtiments communaux".

Etienne Defresne est le premier échevin d'Yvoir depuis dix ans. Malgré son expérience, il a voulu participer à cet atelier. "Dans les petites communes rurales, nous n'avons pas le potentiel technologique et donc humain pour répondre aux défis qui nous sommes lancés en terme de diminution de l'empreinte carbone. Le BEP est une organisation supracommunale qui va vraiment pouvoir nous aider parce qu'ils ont développé des cellules de grandes compétences qui aident les petites communes rurales comme les nôtres. C'est indispensable".

Le BEP organise les dix huit ateliers, séminaires et visites de bâtiments du Welcome Pac de janvier jusqu'à la mi-juin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK