La Province de Namur et les marchands de vélos ont enterré la hache de guerre

L'achat groupé de vélos électriques aura bien lieu mais l'avantage financier pour les Namurois a fondu de moitié... (illustration).
L'achat groupé de vélos électriques aura bien lieu mais l'avantage financier pour les Namurois a fondu de moitié... (illustration). - © DR

La Province qui lance une opération d'achat groupé de vélos électriques renonce à passer contrat avec un importateur situé dans le Hainaut. La priorité est finalement donnée aux vélocistes namurois. Mais l'avantage financier pour les acheteurs namurois ne sera pas de la même ampleur.

"Rétropédalage"

Il y a un mois, la Province de Namur annonçait une belle opération d'achat groupé de vélos électriques. L'offre était alléchante : 500 euros d'économie sur un modèle valant 2.500 euros.

Quelques jours après l'annonce, des dizaines de Namurois s'étaient déjà inscrits pour profiter de l'aubaine. Mais le fournisseur était un importateur installé dans le Hainaut et l'opération allait priver les marchands de vélos namurois d'un paquet de clients. Les commerçants locaux ont donc poussé une gueulante.

Un avantage qui a fondu de moitié

Et la Province annonce maintenant que l'achat groupé aura bien lieu, mais avec les vélocistes namurois. L'avantage financier n'est plus que de 200 euros. L'avantage, pour le client, a fondu de moitié.

Mais les marchands de vélo namurois promettent de compenser par les services après-vente, par exemple des entretiens gratuits.

Des démonstrations et des séances d'essais auront lieu comme prévu ce week-end à Chevetogne et à la Citadelle de Namur.

Achat groupé de vélos électriques à Namur au JT du 07/03

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK