La piscine de Salzinnes a prématurément et définitivement fermé ses portes

La piscine de Salzinnes a prématurément et définitivement fermée ses portes
La piscine de Salzinnes a prématurément et définitivement fermée ses portes - © RTBF - François Louis

C’est au moment où le comité de concertation annonce la réouverture des piscines pour le 1er décembre que la nouvelle de la fermeture anticipée du bassin de Salzinnes est tombée.

La doyenne des piscines namuroises tire sa révérence. Les amoureux de la brasse et du crawl garderont en mémoire son style vintage : ces vestiaires carrelés, son immense fresque et ces beaux gradins. La fermeture définitive de la piscine de Salzinnes était annoncée pour la fin de l’année 2020. En cause, le coût estimé de sa mise aux normes : 14 millions. Une dépense inconcevable pour la ville de Namur.

Mais sa fermeture est finalement anticipée. La chaudière est une nouvelle fois tombée en panne. La ville a donc décidé que ça ne valait pas la peine de réparer pour un petit mois d’activités. Il n’y aura donc pas de plongeon d’adieu. Une mauvaise surprise pour ses utilisateurs et amoureux de son style unique. "C’est une immense déception" pour Delphine Moreau, porte-parole du collectif de défense de la piscine de Salzinnes. Le collectif "Salzinnes Demain" avait notamment manifesté pour maintenir la piscine de Salzinnes. Une pétition avait été lancée. "Nous n’avons jamais reçu la moindre réponse de la ville. On s’attendait quand même à être consulté, mais rien. On ne lâchera pas le dossier sur l’avenir du bâtiment et sur les futurs projets" assure-t-elle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK