La pénurie d'eau est-elle proche? Le risque est là, certaines communes ont pris des mesures

Dans le Condroz ou à Rochefort par exemple, il est désormais interdit de remplir sa piscine, d'arroser son jardin ou de nettoyer sa voiture avec de l'eau de ville.
Dans le Condroz ou à Rochefort par exemple, il est désormais interdit de remplir sa piscine, d'arroser son jardin ou de nettoyer sa voiture avec de l'eau de ville. - © DR

Grand soleil, ciel bleu... et pas une goutte de pluie à l'horizon. Le beau temps pousse à la parcimonie dans certaines régions, notamment dans le sud de la province de Namur, où il va falloir surveiller sa consommation d’eau.

Dans le Condroz ou à Rochefort par exemple, il est désormais interdit de remplir sa piscine, d'arroser son jardin ou de nettoyer sa voiture avec de l'eau de ville. Les réserves sont au plus bas. A cause de la surconsommation, mais pas seulement.

"Il faut donner à boire au bétail. Pour cela, on utilise des pompes, parfois installées dans les champs, pour puiser de l’eau, explique Jean-Paul Lejeune, échevin à Rochefort. Il faut savoir qu’une vache boit à elle-seule près de 200 litres par jour. Imaginez un troupeau… La forêt consomme elle-aussi de l’eau. Les sources ne se remplissent pas puisque l’eau est consommée autre part. Tout ça impacte nos réserves. Plus c’est consommé ailleurs, moins on a d’eau à distribuer."

La pénurie d'eau est-elle proche?

C'est en tout cas le risque si on ne fait rien. Les fontainiers scrutent le niveau des compteurs, qui baisse de jour en jour.

Aux grands maux, les grands remèdes, donc. Certaines communes ont pris des arrêtés. Si vous êtes pris la main sur le tuyau d'arrosage, un avertissement vous sera délivré dans un premier temps ; une amende si vous récidivez. La consigne est donc simple : utiliser l'eau avec parcimonie.

Et ce, jusqu'à ce qu'il pleuve. Et encore, pour remettre le niveau à flot, il faudra attendre plusieurs semaines après les premières pluies.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir