La moitié des équipes d'intervention de la zone de police Samson absente à cause du covid19

Les volts du commissariat principal resteront fermés jusqu'au 3 novembre prochain faute de suffisamment de personnel.
Les volts du commissariat principal resteront fermés jusqu'au 3 novembre prochain faute de suffisamment de personnel. - © Tous droits réservés

Le volet du commissariat principal de la zone est baissé depuis ce matin. Et il le restera jusqu’au 3 novembre prochain. La zone de police Samson a annoncé par voie de communiqué qu’elle fermait son hôtel de police pour une durée de plus de 15 jours : "Plus aucune plainte non urgente ne pourra donc être actée pendant cette période." La faute au covid19. Une partie du personnel est infectée par le virus ou placé en quarantaine. Un véritable casse-tête pour Christophe Liégeois, le chef de corps faisant fonction : "J’ai 50% du service intervention qui assure les permanences mobiles 24h/24 qui est touché. J’ai peine à trouver du personnel pour assurer les permanences. D’ailleurs, on est passé en mesure exceptionnelle. Les pauses ont été changées en pause de 12 heures. Ce qui évite un roulement par jour du personnel."

En tout un tiers du personnel est touché par le virus ou une quarantaine. Les bureaux de la zone de police sont donc bien vides pour le moment : "Là pour l’instant, au lieu d’être 35 en journée, nous sommes maximums 10 en ce compris les 4 personnes qui sont en intervention", confirme le commissaire Liégeois.

La zone de police a donc dû faire appel à la solidarité avec les autres zones locales avoisinantes pour assurer un service minimum. Des renforts de la police fédérale viendront également patrouiller dans les rues de Tamines et Sambreville. Le service minimum sera assuré. La zone fera un premier bilan début de semaine prochaine. Son chef de corps espère que les effectifs regrimperont progressivement pour pouvoir améliorer le service offert au citoyen le plus rapidement possible.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK