La météo pluvieuse compromet la récolte des fraises de Wépion

La fraise n'aime pas la pluie
La fraise n'aime pas la pluie - © JOHN THYS - BELGA

La fameuse fraise de Wépion connait des jours sombres en raison des mauvaises conditions climatiques actuelles. Les terres se gorgent d'eau et "nous sommes dans un creux complet de production", déplore vendredi Paul Gobiet, un des responsables de la Criée de Wépion, sans pouvoir à l'heure actuelle donner de chiffres concernant les éventuelles pertes tant que la saison n'est pas terminée.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes: "on devrait tourner autour de 4 tonnes par jour et là, on a environ 400 kilos", regrette Paul Gobiet.

Du personnel de la Criée est mis en congé. "D'habitude, on est une quinzaine à travailler et pour le moment, on est cinq", confie encore le responsable. Cette situation catastrophique pour les producteurs dure depuis environ trois jours et devrait se poursuivre une bonne semaine. Cela touche non seulement les fraises cultivées en tunnel et celles cultivées en plein air.

Champs boueux

Dans les grandes surfaces, la fraise wépionnaise commence à se faire rare. "Il n'y a pas assez de fraises pour les lignes d'emballage", ajoute Paul Gobiet, les raviers de fraises à destination des supermarchés étant emballés pour raisons sanitaires.

Les producteurs de la Criée (situés dans un rayon de 15 kilomètres autour de Wépion et qui doivent respecter un cahier des charges strict) scrutent avec attention l'évolution de leurs plants et de la météo. "Certains n'arrivent même plus à accéder à leurs champs tant ils sont boueux. Il y a non seulement l'humidité mais les températures devraient être plus élevées à cette époque de l'année", poursuit Paul Gobiet.

Il est trop tôt pour établir des chiffres quant aux pertes car la saison n'est pas finie et les producteurs ainsi que les responsables de la Criée gardent malgré tout l'espoir que les beaux jours reviennent.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK