"Jazz au vert": 130 musiciens stagiaires répètent à Wépion

Sur les hauteurs de Wépion, des notes de jazz résonnent au domaine de la Marlagne. Le stage qui s'y tient regroupe des musiciens novices et confirmés. Ils sont 130 à avoir fait le déplacement. Un quart des participants vient de l'étranger: de France, du Togo, du Burkina Faso ou de Madagascar. Le stage affiche complet et a dû essuyer une trentaine de refus.

"Jazz au vert" se tient pour la 33e fois et doit son renom à la vingtaine de professeurs expérimentés qui encadrent l'événement. Jean-Louis Rassinfosse est l'un d'eux et le fondateur de l'association "Les Lundis d'Hortense". Figure incontournable du jazz belge, il a joué aux côtés de pointures: Philly Joe Jones, Claudio Roditi, Richard Galliano, Michel Pettrucciani, Chet Baker ou encore Toots Thielemans. "Les films, les nombreux cours de jazz qui existent aujourd'hui réduisent cette impression d'un côté un peu élitiste. On a toujours l'impression que c'est une musique d'initiés alors que c'est très riche et accessible à tous." explique Jean-Louis Rassifosse.

Les stagiaires ont tous passé une audition au préalable pour définir leur niveau et pouvoir les orienter vers les groupes les plus adéquats. Chaque matin, des ateliers par instrument ont lieu. C'est l'après-midi que le son des batteries, contrebasses et autres saxophones se mélangent laissant place à un moment de partage.

Chaque soir, des jam sessions sont ouvertes au public, l'occasion d'improviser et de mettre en pratique les acquis de la journée.

Point d'orgue du stage: la formation d'un big band d'une vingtaine de musiciens. Ceux-ci ne se connaissaient pas une semaine plus tôt. Sur scène, les professeurs se produiront jeudi, leurs élèves le samedi. Des concerts qui sont ouverts au public et gratuits.

Plus d’infos sur: www.leslundisdhortense.be

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK